Mommy-Movie-660

CETTE PHOTO EST CELLE QUI EN MON SENS ILLUSTRE LE MIEUX LE FILM ... 

Je ne suis pas Die ( Diane) , mais je suis ( quelque part ) un peu la maman de Steve 

Hier soir , vacances scolaires obliges , pas de cours de jujutsu pour moi . Je décide de laisser enfants et papa ensembles pour le début de soirée et me rends au cinéma ... Depuis le festival de Cannes que j'attends d'aller voir Mommy , et j'ai fini Panda , seule au fond de la salle de cinéma !

J'ai déjà eu des échos de ce film ... j'essaye d'y aller sans attente ,gardant en tête le thème du film qui est : la vie tourmentée d'une maman (veuve) et de son grand ado souffrant de troubles du comportements dont le TDAh et TOP , leur rencontre avec une voisine traumatisée visiblement et insécure ...

Une fiction , pas un documentaire , pas une immersion au coeur du trouble ... 

J'y vais parceque je vis dans une famille avec le TDAh ( une famille "maxi best off" , une famille " rock n' life ) comme élément perturbateur certes , oui , évidemment ! Mais j'y vais aussi parceque Xavier Dolann ET son équipe d'acteurs qui font mouche chaque fois ! J'ai dejà vu " j'ai tué ma mère " et j'ai mis plusieurs fois à pouvoir regarder jusqu'a bout le clip d'Indochine "College boy" tant il m'a pris au tripe et au coeur ! 

Et bien , ça faisait bien longtemps que je n'avais passé un film entier ( et les 15 km qui séparent le ciné de chez moi ) mouchoir en main , le coeur au bord des yeux , voire c'était la première fois ! En général on est ému à un moment du film , précis et choisi ... Ici non : je suis émue dés quasi le début ! Je suis seule , me suis trouvé une super place : tout en haut derriere le "troupeau" de sieges ( une trentaine de personnes dans la salle ) , centrée face à l'écran et je passe le film entier à tenter ( souvent en vain) de controler ma respiration , mes émotions , pas pleurer ( en plus je n'ai aucune epaule connue à proximité ) ... Un inconnu , le siege à coté réagit aussi , je ressens ses larmes contenues . 

Chacun pourra ressentir et vivre le film différemment , mais une chose me semble certaine : il ne laisse pas indifférent ! ... 

Pour ma part : 

 Premier regard de Steve ( genialissime Antoine Olivier Pillon ! déjà dans "college boy" il m'avait poignardé le coeur ! ) et me voilà pour tout le film plongée malgré moi face à mon loulou ado , donc dans quelques années ...  bizarre , incomprehensible , ce gamin (Steve) me le rappelle d'une force ! Pas physiquement pourtant ni dans sa violence extreme ... hum , plutot dans son regard et tout ce qu'il renvoie d'émotions et sentiments  ! Impossbile de m'en dégager , IM-POS-SI-BLE ! Antoine-Olivier Pillon ne joue pas , il incarne Steve !  Antoine EST parfaitement en mon sens , l'ado TDAHi-TOP ( je peux imaginer mon enfant plut tard dans ses grande lignes)  , c'est en lui , il crève l'écran ... Ses regards aussi profonds que vides , aussi aimant de haïssant , aussi hilarant que grave , aussi doux que violent  , marquent parfaitement la paradoxe du TDAh mêlé à l'adolescence ... Il est aussi drôle que provocant ,aussi dérangeant que attendrissant ! 

 J'ai des envies de le prendre dans les bras ce loulou ! ( si un jour je croise Antoine-Olivier Pilon , je lui fais un calin ! **** Antoine Olivier si tu me lis ;) )

En mon sens ,  cette relation fusionnelle mere-fils est le centre même de tout ça ! Toute aussi paradoxale elle emprunte litteralement le film , la violence de cet amour meurtri par les troubles et la Vie : le decés du pere exaspere certains symptomes et la fusion mere-enfant contrebalance par tous les sentiments , les émotions . Un lien mère-fils parfois dérangeant , poussé loin , sur le fil ... 

Anne Dorval est Magnifique , hysterique et sage , maman perdue mais volontaire , alcoolique et depassée ;  elle rend parfaitement la vulgarité à son fils ( est ce dont l'éducation ? ) , tout autant que son amour , la nique au systeme aussi ... tant qu'elle le peut ! Tant qu'elle le peut ... 

Mere et fils sont bouleversants , j'ai l'impression d'etre devant des scenes de vie plus que devant un film ! Je suis rentrée de plein fouets dans leur vie , j'ai envie d'être l'amie , la confidente de Diane (Die ) : Kyla ? ... j'ai envie de serrer fort dans mes bras cet ado , Steve ! Je me sens tellement proche de Steve ...  Je me pose des questions et emet quelques hypotheses rapides sur Kyla : 3eme point du triangle , presente avec son histoire en point d'interrogation et suspension ... Un psyKK dirait : le tier séparateur manquant du fait du deces du papa quelques années plus tot ... 

Ces passages "écran carré" / "plein ecran" ( je ne connais pas les termes techniques mais j'ai remarqué ça ) selon l'état émotionnel familial , ou de juste Steve est judicieux et insidueux émotionnellement  ( comme un message subliminal ) , comme la marée de la vie ... 

Le film est aussi rythmé et bruyant que la vie avec un enfant TDAh , pas de temps mort ... 

la Bande originale est juste savament choisie et presente idealement  , j'adore   ! 

Fin du film : totalement hypothetique et fiction ( depuis le debut le coté "légal" est pure fiction , nous sommes prévenus ,  mais le film nous place malgré tout devant nous et nos choix , le poids de l'amour dans la décision : le ton est donné d'ailleur dés le debut dans une simple phrase et ressort terriblement bien à la fin ) ... une fin qui malgré tout laisse une porte ouverte ;) 

BEMOL : il est question de medication lors d'une crise de Steve , evidemment je ne pense pas à du methylphenidate ( ritaline etc )  mais je pense que nombre de spectateurs ne connaissant du TDAh pourraient le penser ... Je pense que Steve a une médication annexe et secondaire pour calmer ses violentes crises . 

D'ailleur , voulu ou non , il est souvent question malheureusement de shooter Steve , le calmer ... jamais il n'est fait mention de Méthylhénidate ou autre pour l'aider . 

Ce n'est pas  un film documentaire sur le trouble TDAH-TOP ... c'est l'histoire signuliere d'une famille décomposée par le décès du pere et desarticuluée par le TDAh qui ne vient rien aider ... L'histoire d'une rencontre avec Kyla et son histoire à elle , qu'on devine malgré tout ... 

Mention Spéciale à la Version Originale Sous Titrée ! ça aurait vraiment , mais vraiment été dommage de nous priver de cette langue , cet accent , ces expressions ! Ça aurait abîmé le film ... y'a tant de choses qui passent qu'un doublage aurait gâché . Tabarnacle ! 

 

Bref , je suis allée voir Mommy (lol) ... 

Du début à la fin le coeur au bord des yeux ponctué de rires et des sourires , quelques acquiessement de tête en decallé avec les autres dans la salle  (je comprenais , eux non )  un panel d'émotions entières , pas de demi-mesure :  à l'image de la vie de parents de TDAH ;) ...

Un film puissance 10 comme nos loulous ... 

Un film entier : " un vrai bijou " 

Bouleversant 

Ce film ne laisse pas indifferent , touche et coule !

Magnifique 

merci Xavier Dolan , merci aux acteurs 

 

IMG_3006