swivelheadkidsmaller250

Hein ? Quoi ? Oups ... 

L'inattention , si on a prend à sa base , on peut remarquer et considérer que ça part du fait qu'on ne sait pas / plus écouter .

Il y a dans nos vie ( surtout urbaine ) , toujours , toujours , toujours du bruit , quelqu'il soit ...

Rajoutons à celà tout l'équipement technologique dont disposent les enfants ( tele , ordi , telephone , tablette , consoles etc ) qui sont des facteurs reels de stimulatop, visuelle et aussi auditive .

Prenons les bulletins scolaire de nos enfants maintenant , récurents ces mots : " inattentif " " doit mieux écouter " "tête en l'air " etc ;

Comme pour beaucoup de nos demandes d'adultes , la plus flagrante étant le "calme toi"  , demander à un enfant de mieux écouter revient à lui causer une langue étrangère tant il est démunit face à elle . 

je propose un exercice qui donne une piste sympa pour aider l'enfant à pouvoir repondre positivement à cette demande de mieux écouter .

Précisions ou petit rappel : 

il NOUS faut savoir écouter nos enfants , ce qu'ils disent , mais aussi tout ce qu'ils ne disent pas , le non-verbal . Prendre le temps de les observer informe un enseignant sur la qualité d'attention d'un élève à un moment donné d'une leçon . Il peut se montrer endormi , apathique , ou au contraire monté sur ressorts  , vif , curieux mais avec une attention dispersée ; Il est possible ainsi d'adapter les cours , les leçons , les exercices etc ... 

Ecouter est un acte volontaire , donc celà necessite que soient évacuées :

> les sollicitations externes : tous ces bruits qui dispersent l'attention , ceux qui peuvent etre évacués ( les enfants dehors qui jouent , le cours de musique pas loin ... )

> les collicitations internes : les pensées "toxiques" du moment M ( la compet' dimanche prochain , le futur jeu de la cours de recré , la coiffure de bidule ou le petit haut de truc ... )  On est tous , adultes et enfants , remplis de pensées qui trottent dans nos têtes et ces pensées futiles , inutiles au moment M , nous empechent d'écouter de nouvelles infos . Certes , oui , on peut les entendre , mais sans leur porter attention . 

L'exercice c'est bien donc de passer du "entendu" à celui "d'écouté " .

pour celà , tout le corps , pas seulement l'attention , doit etre mobilisé , y compris la volonté ( il n'y a pas de recette magique , et il faut que la personne concernée soit vraiment partie prenante et volontaire pour l'exercice )  

> buste et cuisses forment un angle droit . Je sais que le materiel scolaire n'est pas toujours adapté à nos enfants , le but donc est bien d'optimiser ce qu'on peut faire avec ce qu'on a ( position équilibrée en portant l'attention sur l'orientation du bassin ) 

> puis on amene le mental à couper progressivemet avec les pertubations ambiantes afin de créer l'espace disponible à integrer ce qu'on écoute 

> enfin on ralentit volontairement le geste , on le synchronise avec l'écoute .

CONCRETEMENT ( il faut se munir d'un bol , de cymbales ou d'un diapason , tout instrument qui prolonge le son ) : 

1/ s'assoir au bureau , et sortir le necessaire ( feuille et crayon , rien de plus ) . Il faut sentir nos ishions sur la chaise ( les os saillants des fesses ) , pas trop en arriere , pas trop en avant .Le poids du corps est réparti idealement sur les deux fesses et les pieds devraient pouvoir toucher le sol à plat , de façon égale . Les paumes des mains sont à plat sur les genoux .

2/ On étire le dos : le sommet de la tête est etirée par un fil vers le plafond , les epaules resten relâchées et le menton un peu rentré . Par trois fois , l'expiration se fait en faisant le dos rond et l'inspi en s'etirant vers le haut , lentement . 

3/ On se masse les oreilles ( ceux qui ont vu et ri devant le film peuvent appliquer ici joyeusement le "oussssa" du film Bad Boys 2 ) , on pince gentillement et etire les lobes vers le bas puis pareil avec l'arriere du pavillon ; on fait aussi un V avec le majeur (devant ) et l'index (derriere ) et on masse doucement . 

4/ écouter les bruits ambiants du dehors . Puis écouter le chant du bol ( ou cymbales ou diapason) lorssqu'il s'eteint , continuer à écouter le son dans sa tête . 

5/ Ecouter les consignes et se les repeter dans sa tête . Retrouver le son de l'instrument , retrouver les bruits de la salle , puis du couloir , puis dehors , puis plus loins ( apprendre à situer les bruits et les faire rentrer ou sortir dans l'ordre d'eloignement ) . Puis on ressent qu'on est assis , les pieds sur le sol , les fesses sur la chaise , le dos calé contre le dossier ... 

6/ on prend son crayon au moment ou l'instrument recommence à résonner . On leve nos bras tendus devant soi . Puis quand le son devient imperceptile on travaille 

Ceci est un exercice de Yoga et meditation de pleine conscience ... c'est une premiere etape qui permet d'entrer , par l'ouie , dans l'ici et maintenant et en dirigeant son attention sur les differents bruits ( et en les "classant" ) , on se debarasse des parasitages auditifs par saturation .

On peut le mettre en Place à la maison , mais ça sera trop génial si les enseignants prenaient le temps de mettre en place quelque chose de similaire .

 

 En Résumé en "give me five" ( pour nos tdah )

 

 L'ECOUTE ATTENTIVE