FullSizeRender 5

Voilà de celà quelques semaines , le Dr Gabriel WAHL me contactait pour m'informer d'une part de la sortie prochaine de son nouveau livre " les adultes hyperactifs" , et pour m'en proposer la lecture .  Surprise dans un premier temps de cette proposition ,  évidemment , j'accèpte avec plaisir  :

1/ je ne refuse que rarement un livre

2/ ça cause TDAh

3/ TDAh adulte en plus : RARE ! Donc je suis on ne peut plus interessée .

Hier ,15h , je trouve dans ma boite aux lettres ledit livre , envoyé par son service presse ( avec un gentil mot en dedicace dans le livre , merci Dr WAHL :) ) .

Hier , 23H45 j'en terminais sa lecture : 

IMG_9753

CE QUE JE PEUX EN DIRE :

Alors alors alors ... ce bouquin je le trouve déjà super bien ficelé , la prise en main peut prendre quelques pages , une fois lancé par contre il se lit facilement.

Il est très accessible .

J'ai reellement demarré à cette phrase que je me permets de citer , page 10

" L'hyperactivité représente une souffrance qui peut piéger toute une enfance et contraindre toute une vie

Le ton est donné d'entrée de jeu et j'aime ce ton sauf un gros bémol ( ceux qui me connaissent comprendront lol )  mais j'y reviendrai plus tard car finalement ... Les chapitres se suivent idéalement , partant de l'historique ( trèèèès loin dans le passé ...non non ! petit terrien : encore plus loin !! ) ; Chaque chapitre est entrecoupé de passage littéraires ( extraits d'oeuvres )  faisant évidemment mention de l'hyperctivité au fil du temps et des époques ... mais aussi d'encadrés "scientifiques" "cliniques"  ou "echelles" ... ( ça me fait penser à de petites "oasis" vers lesquelles un hyperactifs souhaitant lire ce livre pourrait aller pour raccrocher .... )

Alors je me régale sur un premier passage sur la psychanalyse ( qui ne parait à l'auteur , ne mériter dans le chapitre sur l'étiologie -6- , qu'une place purement récréative ... et ça sera le cas , j'ai ri ! ) , ce premier passage donc, nous parle de Freud , et si vous saviez !!!! Si je vous dit qu'il est fait mention que ce cher Sigmund aurait concédé une explication "organique" aux troubles de l'attention ( ceux qu'il appelait les "oublieux" ) ??!! >>>> bien il faudra lire le livre pour en savoir plus  .... haha !

> On enclenche le chapitre "enfance et adolescence de l'adulte hyperactif " ( rien que le titre j'adore : oui l'adulte hyperactif a été avant tout enfant et ado .... et hyperactif ) 

je cite la phrase du chapitre que je retiens , page 29 :

" l'agitation de l'enfant hyperactif est souvent jugée comme une faute dont il est coupable et non comme un symptome dont il souffre " 

Ce chapitre , très bien ficelé fait état "des bases" à savoir concernant l'hyperactivité dans le fond et dans la forme , chez l'enfant ,  pour la chronologie vers le suivant ... l'éducation nationale , entre autres , car les pros aussi ,  en prend pour son grade , et à juste titre ! Il est vraiment fait mention de vecus et non juste de cas cliniques : MERCI 

Et le suivant est consacré au sujet du livre :" l'adulte hyperactif " 

Là , ce n'est pas une phrase mais une lettre que je retiens , page 74/75 , la lettre de Sophie Haibel ( belle soeur de Mozart ) qui parlait de Mozart donc :

" .... de toutes façon il etait toujours en mouvement des mains et des pieds , jouait toujours quelque chose , par exemple so, chapeau , ses poches , sa chaine de montre ..... " 

Dans ce chapitre , coeur du livre , il developpe  l'évolution des symptomes de l'hyperactivité de l'enfance vers l'adulte en passant par l'adolescence : en celà j'ai trouvé la lecture facile et logique , comprehensible même par le néophyte ( et je reviendrai vers les néophytes plus tard , au même titre que ce qui m'agaçait de primabord avec ce livre ;) )  .... j'ai trouvé ce chapitre très concrèt mélé au clinique ... 

Qui est l'adulte hyperactif ? que garde t il de son enfance hyperactive ? que perd il en route ? et en faveur de quoi d'autre ? 

Comorbidités ? troubles associés ? 

> Chapitre 4 , là on touche quelque chose , THE QUESTION qui revient , la quesiton récurente des forums quand un adulte nous rejoint :

" comment diagnostiquer l'hyperactivté chez l'adulte ? " 

Freud écrivait donc , je cite 

" il est des hommes que l'on appelle généralement les oublieux et que l'on excuse au même titre que les myopes qui ne vous saluent pas dans la rue

Bon , on n'est pas sorti visiblement mais on peut se faire diagnoqstiqué adulte ... on parle de 3 étapes du parcours diagnostique , une fois que j'ai lu je me suis même dit " bien logique " : 

1/ retrospectif 

2/ actuel 

3/ retentissement 

Avec des outils à dispo venus d'outre atlantique ... mention au Dr Barkley dont je parle souvent sur les forums et son travail sur le TDAh . A dispo dans ce chapitre quelques echelles d'evaluation ... 

Chapitre complet et qui , SI SI  ! donne des réponses pour les adultes !!!!!! 

> Chapitre 5 , où le passage anxiogène obligatoire : Les risques de l'hyperactivité 

Aie aie aie ! Tout y est massé au crible , des difficlutés relationnelles en passant par la predisposition aux accidents jusqu'aux risques addictifs ...

Mais : RISQUE ≠ FATALITES

La vie c'est risqué si on va par là donc ... relativisons ces quelques pages ( ou passons les si tout va bien ;) ) .... 

Ce chapitre est largement contre-balancé par le "happy-end" , la conclusion positive , que j'adore ... ce livre se devait vraiment de finri sur ces notes positives et optimistes :) 

> Le chapitre suivant nous parle Etiologie , parcequ'il faut en parler et que j'ai trouvé super interessant personnellement ... 

je cite la phrase du chapitre , qui résume selon moi à elle toute seule ce qu'il y aurait à dire au sujet de notre retard sur le sujet  :

" En France , l'histoire clinique d'un seul patient comble cent certitudes , alors que pour les pays anglo-saxons , il faut cent patients pour s'autoriser une seule hypothèse " 

Après s'être interessée et avoir lu avec interet les pages concernant les neurobiologie , la recherche génétique , les neuromédiateurs , les théories neuropsychologiques ... Comment ne pas sourire , voire rire sur le passage effectivement récréatif ( comme prévenu de primabord par l'auteur ) sur la psychanalyse : un grand moment ! J'ai "kiffé" de lire ça dans un livre tel que celui là , merci DR Wahl ! 

Passage Obligé et superbement tourné j'ai trouvé :  je suis une "modérée" quant au traitement , mais avant tout je suis une informée et avertie et votre discours sur le Méthylphénidate est exactement ce que des parents ont besoin d'entendre et surtout de savoir : du concrèt , du rassurant mais honnète . 

Et aussi les autres mollécules possibles , celles en cours , en chemin pour bienôt peut etre ( perso je pense rester avec notre Quazym ... après lecture ) 

> Enfin les Psychotérapies et autre thérapies au chapitre suivant ..... 

Remettre les choses à plat sur le sujet d'entrée de jeu  : génial !

Merci , grand merci de votre explication judicieuse de la "psycho-éducation" , beaucoup de familles françaises en ont peur ... juste par méconnaissance , pensant encore un énième stratagème psyKK ... j'en retiens pour ma part que c'est ce que nous pratiquons sur le fond depuis le début des investigations pour notre loulou ( et mari ;) ) , et que force est de constater que la simple conscience du trouble donne de la motivation à loulou pour non pas contrer , mais vivre avec et trouver avec ou sans aide , des strategies en ce sens . 

voilà en gros , la trame du livre ... 

MON AVI MAINTENANT : 

Au début de ma lecture , mon mari m'a vue grincer des dents , pester ... régulierement ... Pourquoi ? alors que visiblement j'ai beaucoup aimé ce livre ?? 

La raison tient en un seul mot : HYPERACTIVITE ! 

Mais .... POURQUOIIIIIIIii s'obstiner à utliser ce terme au fil des pages ... mentionnant régulièrement le TDAh , en plus ???!!! 

Je pestais de l'utilisation de ce terme que je pense ( et le dis assez haut et fort sur les forums ;) ) erroné et induisant le néophyte en erreur quant au reel du trouble TDAh ... 

Et puis ... mon ptit girophare s'est allumé d'un coup et je me suis dit , à tort ou raison ( seul l'auteur peut répondre ) : tout le monde ( les néophytes )  utilise le terme "hyperactivité" à volo ,  et en a une fausse diée finalement :" le sale gosse qui court et saute partout partout , bouge toutle temps et empeche le monde de tourner rond ! "

Donc partant de cet état de faits , je me dit que c'est finement joué d'utiliser volontairement ce terme tout au long de l'ouvrage mais en expliquant ce qu'est vraiment ce trouble TDAh , autrement dit "hyperactivité " ... les néophytes ainsi , comprennent que ce terme galvaudé cache finalement tellement de souffrance et paradoxes ! Je me ravise donc et cesse de pester , pour le coup ! 

Sinon donc et enfin , un livre que j'ai littéralement dévoré , qui se lit très bien et qui remet autant les choses en place sur beaucoup de point qu'il répond à une vraie attente des adulte hyperactifs de l'autre . 

Pour vous répondre Dr Wahl , vous dites page 13

" si ce livre sur l'hyperactivité n'offrait qu'une modeste sensibilisation à une question rarement soulevée à hauteur de ce qu'elle signifie d'épreuve et de tourments , nous serions heureux d'avoir donné de notre temps pour l'écrire " 

Pour ma part DR Wahl , c'est mission accomplie , je pense que toute personne ayant ce livre entre les mains y sera sensible entreverra l'hyperactivité à une plus juste valeur de ce qu'elle engendre dans une vie entière . 

NB : merdoum , je pense qu'en plus de HP , je cacherai un possible TDA ... apres lecture du livre ... mais je le vis bien :) avec ma petite famille " Rock n life " 

rubon85 Le Dr Gabriel WAHL est psychiatre et pédopsychiatre . Il a enseigné la psychologie à l'université Paris-VII et préside l'Association de recherche pluridisciplinaire sur l'echec scolaire ( ARPE) . Il est l'auteur de "comprendre et prévenir les échecs scolaires " avec Claude Madelin-Mitjavile et de plusieurs ouvrages sur la précocité et l'hyperactivité chez l'enfant . 

EDIT et mise à jour concernant ce livre : tres bonne emission Radio avec Dr Wahl concernant l'hyperactivité et ce livre :

http://www.europe1.fr/emissions/il-n-y-en-a-pas-deux-comme-elle/il-ny-en-a-pas-deux-comme-elle-sommes-nous-tous-hyperactifs-2752537