19332524_xxl-1444165596-600x360

 
Ça en fâche certains , ça alimente des polémiques , des discussion houleuses sur les forums dédiés au TDAh ( même entre experts je pense ... ) 
Je pense qu'il est bon d'établir une sorte d'état des lieux concernant le sujet " alimentations et TDAh " ;
J'essaye de rester le plus objective possible .
 
Une étude de 2008 concerne l'alimentation , plus précisément le rôle des additifs alimentaires sur le TDAh. Elle montrait que lorsqu'on excluait colorants aimentaires et benzoate de sodium ( un conservateur) , l'état des enfants s'améliorait . L'auteur de cette étude Andrew KEMP demandait par suite que ces données soient prises en compte lors d'un diagnostique TDAh et qu'on y accorde plus grande importance afin d'éviter pour nombre d'enfants peut etre le passage par la case Méthylphénidate . L'Académie Américaine des Pédiatres , en se basant sur cette étude , a ainsi décidé , bien qu'elle puisse rester sceptique , que celà valait la peine de prendre en compte cette donnée d'autant qu'elle est par ailleur rapportée par certains parents d'hyperactifs .
 
Ci dessous : l'étude en question :
British Medical Journal press release Food Additives and Hyperactivity

23rd May 2008 A trial of removing food additives should be considered for hyperactive children. A properly supervised trial eliminating colours and preservatives from the diet of hyperactive children should considered a part of the standard treatment, says an editorial in this week's BMJ.

http://www.hacsg.org.uk
 
Autre facette positive de l'alimentation : tout en restant prudents , en 2012  des chercheurs ont montré que la supplémentation en acide gras essentiels générait de faibles , mais néanmoins significatives réductions des symptomes du TDAh . De même ont ils ratifiés le fait d'exclure totalement les colorants artificiels permettait des effets importants ... tout au moins pour les personnes ayant des sensibilités alimentaire .
Cependant leurs conclusions semblent fondamentales , nous ne sommes pas à même de determiner les interdits ou régimes alimentaires pouvant effectivement être considérés comme participant au traitement des symptomes principaux du TDAh . 
Autrement dit , une piste qui reste ouverte et à developper ! `
 
l'étude en question iciappi_2Eajp_2E2012_2E12070991 

NB : pour quelques colorants ( E102 , E104 , E110 , E122 , E124 , E129 , ) l'étiquette du produit doit porter cette mention 
" peut avoir des efets indésirables sur l'activité et l'attention chez l'enfant "  ( la fameuse image qui circule depuis 2012 avec le Flan de chez Leclerc ) 
 
Sources : SciencesPsy N°6 , Mars 2016 et "les additifs alimentaire" ( Hélène Letellier)